Social

Intégration de l’IA générative sur toutes les plateformes du groupe Meta

L’utilisation de l’Intelligence Artificielle (IA) générative est en plein essor et le groupe Meta ne fait pas exception à cette tendance. Selon des sources proches du dossier citées par le Financial Times, le groupe Meta serait en train de développer une série de chatbots propulsés par l’IA pour ses plateformes sociales telles qu’Instagram, Facebook, WhatsApp et Threads.

Des chatbots aux personnalités uniques

Ces chatbots, internalement appelés « personas », seront dotés de personnalités uniques et capables de dialoguer avec les 4 milliards d’utilisateurs des plateformes de Meta. L’objectif de cette initiative est double : offrir aux utilisateurs une nouvelle fonctionnalité de recherche et de recommandations tout en améliorant le taux de rétention sur ces plateformes.

Le Financial Times mentionne même la possibilité de développer des chatbots imitant des personnalités historiques comme Abraham Lincoln ou des personnages fictifs tels qu’un surfeur capable de proposer des recommandations de voyage. Cette approche permettrait de rendre les interactions avec les chatbots plus ludiques et engageantes pour les utilisateurs.

Collecte de données et optimisation du ciblage publicitaire

Outre leur utilité en tant qu’assistants virtuels, ces chatbots pourraient également collecter d’immenses quantités de données sur les préférences des utilisateurs. Cela permettrait à Meta d’optimiser le ciblage publicitaire et d’améliorer la pertinence des annonces diffusées sur ses plateformes.

Cependant, cette collecte de données soulève également des préoccupations en termes de respect de la vie privée. Les experts interrogés par le Financial Times soulignent la nécessité de garantir la transparence et le consentement des utilisateurs concernant l’utilisation de leurs données personnelles.

Une stratégie cohérente avec la vision de Mark Zuckerberg

L’investissement de Meta dans les IA génératives et les agents conversationnels n’est pas surprenant, étant donné les déclarations antérieures de Mark Zuckerberg. En effet, dès février, le CEO de Meta annonçait son intention de se concentrer sur le développement d’IA capables d’aider les gens de différentes façons.

Cette vision s’est rapidement concrétisée avec la découverte d’un agent conversationnel en cours d’expérimentation sur Instagram. Alessandro Paluzzi, développeur mobile et ingénieur, a révélé l’existence d’une fonctionnalité similaire à celle proposée par Snapchat avec son ami virtuel MyAI. Il s’agit d’une gamme d’outils dotés d’intelligence artificielle qui pourrait être déployée prochainement sur la plateforme d’Instagram.

La course à l’IA : Meta en partenariat avec Microsoft

Le groupe Meta ne compte pas s’arrêter là dans ses efforts pour exploiter les technologies d’IA génératives. En partenariat avec Microsoft, Meta a récemment développé le modèle Llama 2, un concurrent direct des modèles d’IA développés par Google et OpenAI.

Cette implication croissante de Meta dans les technologies d’IA génératives souligne la volonté de l’entreprise de rester à la pointe de l’innovation et de proposer des expériences utilisateur toujours plus riches et personnalisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *